Myomectomie

Une myomectomie est un terme qui désigne les procédures chirurgicales qui suppriment les fibromes avec un effet minimal sur l’abdomen ou la fertilité d’une femme. Il persiste cependant un risque minime de rupture de l’utérus au cours des grossesses futures.

Il y a 3 procédures majeures de la myomectomie:

La myomectomie abdominale est choisie lorsque les fibromes atteignent une taille trop importante ou quand lorsqu’ils sont en trop grand nombre pour utiliser d’autres traitements.

Le chirurgien fait deux incisions sur l’abdomen, l’une verticale et l’autre horizontale, lui donnant accès à l’utérus et lui permettant d’enlever le fibrome.

Une fois la cartographie des fibromes effectuée, ils sont décollés de la paroi de l’utérus. Cette méthode entraîne peu de saignements ou de cicatrices.

On utilise un hystéroscope lors d’une myomectomie par hystéroscopie. C’est un instrument de visualisation muni d’une caméra et une lumière.

L’hystéroscope est inséré à travers le col de l’utérus, pour voir l’intérieur de la cavité utérine.

Une fois que les fibromes sont cartographiés, un autre instrument appelé morcellateur est ensuite utilisé pour couper les fibromes en petits morceaux. Les morceaux sont ensuite évacués par le col.

Une myomectomie laparoscopique est utilisée pour enlever les fibromes sous-séreux ou pédonculés.

Au cours de cette procédure, un laparoscope et d’autres instruments sont insérés à travers plusieurs incisions au niveau de l’abdomen, et sont ensuite utilisés pour écarter le fibrome de la paroi utérine. Cette procédure permet de conserver l’utérus.

Dans certains cas, la procédure peut se faire via une machine robotisée pour les fibromes plus difficiles à atteindre.

La myomectomie robotique permet à de nombreuses femmes qui auraient dû avoir une laparotomie d’avoir une chirurgie mini-invasive à la place.

 

Ce site met à disposition des informations ayant un but éducationnel uniquement. Demandez conseil à votre médecin si vous vous sentez concernées.