L'actualité sur les
Fibromes

Les répercussions des myomes utérins sur la vie d’une femme – Le témoignage de Sharon

[vimeo]https://vimeo.com/122546783[/vimeo]

Sharon_RosenFaire la connaissance de nouvelles personnes, ou même tout simplement partir en vacances, constituaient souvent des moments terrifiants pour Sharon Rosen qui a souffert de myomes.

Cette femme âgée de 52 ans et mère de deux enfants souffrait de fortes douleurs et avait des règles tellement abondantes qu’elle quittait sa maison toujours avec la crainte que les saignements surviennent en public.

Sharon, mariée, vit à Shenley, dans le Hertfordshire (Royaume-Uni). Elle nous explique : « C’était terrible. Mes règles étaient tellement abondantes : elles duraient 10 jours, s’arrêtaient pendant 10 jours, puis reprenaient 10 jours. J’avais une peur bleue de sortir de chez moi à l’idée que je pourrais avoir une “inondation”. Si j’allais chez une amie qui avait un fauteuil dans des tons crème, j’étais véritablement à cran ».

« Un jour, j’ai eu une “inondation” à bord d’un avion, en partant en vacances. J’étais très mal à l’aise. J’ai dû traverser l’aéroport dans un pyjama de la compagnie aérienne, c’était horrible. »

Sharon, grand-mère de trois enfants, ajoute : « Mon moral était au plus bas, et j’étais extrêmement fatiguée parce que, du fait que je perdais tellement de sang, je faisais de l’anémie. Mon taux de fer était très bas, ça inquiétait fortement mon médecin. Mon fer était tombé à 3, alors que la normale se situe entre 10 et 16. Les gens pensent “Oh, ce ne sont que des myomes”, mais ils n’ont aucune idée de ce que c’est que de vivre avec ça ».

« Il m’arrivait aussi de frissonner très fort, et je souffrais de migraines. Je ne sais pas si c’était lié aux myomes, mais ça a commencé quand les symptômes des myomes sont apparus. »

Les myomes utérins – des excroissances bénignes (non cancéreuses) qui se développent dans l’utérus – sont fréquents. Environ 40 femmes sur 100 en développent à un moment ou à un autre de leur vie1. Ils apparaissent le plus souvent chez les femmes âgées de 30 à 50 ans mais peuvent tout aussi bien se développer chez des femmes plus jeunes ou plus âgées1.

Beaucoup de femmes ne se rendent pas compte qu’elles ont des myomes parce qu’elles n’ont pas de symptômes.1 Néanmoins, près d’une femme sur trois chez qui se forment des myomes manifeste certains symptômes qui peuvent comprendre des règles abondantes, longues et douloureuses, des saignements entre les menstruations, une sensation d’être « remplie » dans le bas du ventre, de la douleur et de l’inconfort pendant les rapports sexuels, des difficultés pour devenir enceinte et des fausses-couches1.

Les symptômes de Sharon ont débuté il y a environ sept ans, elle avait alors une quarantaine d’années et a commencé à avoir des règles abondantes et des douleurs dans les flancs. Elle est allée consulter son généraliste qui l’a immédiatement adressée à un gynécologue, lequel a diagnostiqué des myomes et a recommandé une série d’options thérapeutiques.

Sharon raconte : « Mes myomes étaient volumineux et le médecin m’a d’abord suggéré d’essayer un médicament pour réduire les règles, mais ça n’a rien changé. Ensuite, il a proposé une hystérectomie mais je me suis dit que j’étais trop jeune pour cette intervention extrême. Puis, il a suggéré une opération appelée ablation endométriale, et parallèlement, on m’a posé un stérilet Mirena ».

« L’opération chirurgicale semblait avoir réussi, car mes règles étaient redevenues normales, mais, quelques années plus tard, les écoulements abondants ont recommencé. On m’a donc fait une nouvelle ablation endométriale et on m’a posé un second stérilet. Depuis lors, tout va bien, et j’espère vraiment que les myomes ne vont pas revenir. »

Elle ajoute : « Je conseille aux autres femmes d’aller voir leur médecin traitant dès qu’elles ont des règles abondantes. Ne souffrez pas en silence, car il pourrait s’agir de myomes. Si des myomes sont diagnostiqués, discutez de toutes les options thérapeutiques disponibles avec votre gynécologue : il est très important de pouvoir réfléchir aux différentes possibilités en toute connaissance de cause ».

Pour de plus amples informations sur les myomes, notamment pour en savoir plus sur les causes, les symptômes et les options thérapeutiques, rendez-vous sur le site web des patients à l’adresse be.fibroidsconnect.com2.

1 NHS Choices 1, Fibroids, at: http://www.nhs.uk/conditions/Fibroids/Pages/Introduction.aspx (Accessed January 2014)

2 Fibroidsconnect.com a été entièrement développé et financé par Gedeon Richter

UK/GYN/0114/0013        JAN 2014

Disclaimer

"You are now leaving www.fibroidsconnect.com". Links to all outside websites are provided as a resource to our visitors.

Gedeon Richter accepts no responsibility for the content of other websites.